Urgences adultes et enfants

En cas d’urgence, appelez le 15 (SAMU) ou le 112 (numéro d'appel d'urgence européen).

Nos services d’urgence seront sollicités par le SAMU.

Urgences gynécologiques

Sur le point d’accoucher ? Des douleurs inhabituelles ou de la fièvre (+38°C) ?

Présentez-vous aux urgences gynécologiques de notre Maternité.

Si vous ne pouvez pas vous déplacer, appelez le 15 (SAMU) ou le 112

Urgences précarité

Si vous rencontrez ou si vous êtes une personne en grande précarité, nous vous invitons à composer le 115 (gratuit, joignable 7j/7 et 24h/24).

Nos services de prise en charge des démunis seront sollicités par le SAMU social.

L’orthoptiste, premier acteur du parcours patient en ophtalmologie

2038 vues

Pour prendre soin de vos yeux, plusieurs professionnels entrent en jeu. Les distinguer et connaitre les spécificités de chacun d’entre eux n’est pas toujours facile. Antoine DUCATEZ vous invite à y voir plus clair.

Lui est l’un des deux orthoptistes de notre Centre. « L’orthoptiste est celui qui assiste l’ophtalmologiste, annonce-t-il. L’orthoptie est une spécialité paramédicale qui couvre trois champs de compétence : la prévention, l’exploration de la fonction visuelle et la rééducation ». Ainsi, Antoine réalise des dépistages des maladies de l’œil, vérifie l’acuité visuelle et les mouvements occulo-moteurs des patients ou encore met en place des processus de rééducation pour les personnes suivies au CHV. Autant dire qu’il peut suivre un patient tout au long de son parcours en ophtalmologie. « C’est le plus de ce métier, concède l’orthoptiste. Nous avons une palette très large, alors que l’ophtalmologiste n’interviendra que sur la santé visuelle. Il est d’ailleurs le seul à pouvoir pratiquer le fond d’œil ou l’intervention chirurgicale ». Quant à l’opticien, on peut le définir comme le garant du matériel délivré pour corriger le problème visuel.

Parmi ces différentes professions de la vue, qu’est-ce qui a poussé Antoine DUCATEZ à choisir celle qui est peut-être la moins connue de toutes ? « C’est vraiment la diversité d’action qui m’a attiré. De plus, j’étais peu intéressé par la chirurgie, précise-t-il. Enfin, il est vrai que d’être sûr d’obtenir un poste dès la sortie d’études était un facteur supplémentaire ». Car, les orthoptistes sont convoités et la profession est en plein essor puisque de récents décrets la font monter en compétences, au regard de la baisse continue du nombre d’ophtalmologistes en France. « Concrètement, il est désormais difficile de concevoir un ophtalmologiste sans orthoptiste, explique Antoine. Une vraie collaboration s’installe entre ces professionnels, pour un vrai bénéfice patient, puisque l’orthoptiste pourra prendre en charge les volets prévention, examens et rééducation, quand le médecin se concentrera sur la pathologie ». Dans notre Centre, cette démarche est aussi vraie pour les adultes que pour les enfants puisque Antoine DUCATEZ est surspécialisé en orthoptie pédiatrique : « Un volet très important pour moi car un enfant atteint sa maturité visuelle vers 8 ans. Avant, il ne sait pas indiquer s’il a un problème de vue, le dépistage est donc essentiel pour traiter un éventuel souci à temps ». Dont acte.