Urgences adultes et enfants

En cas d’urgence, appelez le 15 (SAMU) ou le 112 (numéro d'appel d'urgence européen).

Nos services d’urgence seront sollicités par le SAMU.

Urgences gynécologiques

Sur le point d’accoucher ? Des douleurs inhabituelles ou de la fièvre (+38°C) ?

Présentez-vous aux urgences gynécologiques de notre Maternité.

Si vous ne pouvez pas vous déplacer, appelez le 15 (SAMU) ou le 112

Urgences précarité

Si vous rencontrez ou si vous êtes une personne en grande précarité, nous vous invitons à composer le 115 (gratuit, joignable 7j/7 et 24h/24).

Nos services de prise en charge des démunis seront sollicités par le SAMU social.

Urgences membre supérieur

Notre service prend en charge les urgences traumatologiques du membre supérieur. Sélectionnez un item dans la liste ci-dessous :

  • Fracture du poignet

Qu’est ce que c’est ?

Il s’agit d’une fracture du radius. Le radius est un des deux os qui composent l’avant-bras, avec le cubitus (ou ulna). Elle survient en général après une chute de sa hauteur. Il peut y avoir une fracture du cubitus associé.

 

Quels sont les examens complémentaires à réaliser ?

Le diagnostic est fait grâce à des radiographies de face et de profil.

Parfois, il est nécessaire de compléter par un scanner de poignet, en particulier lorsque la fracture atteint l’articulation.

 

Quels sont les risques de cette fracture ?

Le risque principal est de développer de l’arthrose de poignet si la fracture consolide dans une mauvaise position (cale vicieux).

 

Quels sont les traitements possibles ?

Deux types de traitements existent :

  • Le traitement orthopédique : plâtre ou résine
  • Le traitement chirurgical : broches, plaque ou fixateur externe

 

Quand faut-il se faire opérer ?

C’est le chirurgien qui décide si une intervention chirurgicale est nécessaire ou non, en fonction, entre autre, du type de fracture, de l’âge, de la situation socio-professionnelle.

 

En quoi consiste l’intervention?

Lors de l’intervention, notre chirurgien va réduire la fracture et la stabiliser par des broches, une plaque ou un fixateur externe. Ces opérations sont réalisées sous anesthésie locorégionale (seul le bras est endormi). Une nuit d’hospitalisation est généralement nécessaire. Les broches sont laissées en place 1 mois et demi environ, la plaque est laissée à vie sauf cas particuliers.

 

Chirurgiens référents : Dr. Pascale LARONDE, Dr. Johan GUILLOU et Dr. Charles HUSTIN – Secrétariat : 03.27.14.37.36

  • Fracture du scaphoïde

Qu’est ce que c’est ?

Il s’agit d’une fracture d’un des huit os du carpe. Le carpe est situé au niveau du poignet, entre l’avant bras et la main. Elle survient en général après un traumatisme à haute énergie, tel un accident de voiture.

 

Quels sont les examens complémentaires à réaliser ?

Le diagnostic est fait grâce à des radiographies spécifiques.

En cas de doute ou de fracture déplacée, il est nécessaire de compléter par un scanner de poignet.

 

Quels sont les risques de cette fracture ?

Le risque principal est la non consolidation de la fracture (pseudarthrose) et la nécrose d’une partie de l’os.

 

Quels sont les traitements possibles ?

Deux types de traitements existent :

  • Le traitement orthopédique : plâtre ou résine
  • Le traitement chirurgical : mise en place d’une vis

 

Quand faut-il se faire opérer ?

C’est le chirurgien qui décide si une intervention chirurgicale est nécessaire ou non, en fonction, entre autre, du type de fracture, de votre âge, de votre situation socio-professionnelle.

 

En quoi consiste l’intervention?

Lors de l’intervention, notre chirurgien va fixer la fracture au moyen d’une petite vis. Cette opération est réalisée sous anesthésie locorégionale (seul le bras est endormi) et en ambulatoire. La vis est généralement laissée en place à vie.

 

Quelles sont les conséquences en cas de pseudarthrose ou de nécrose ?

Le risque est de développer de l’arthrose au niveau du poignet dans les mois ou années qui suivent le traumatisme, avec apparition de douleurs et d’une raideur.

 

Chirurgiens référents : Dr. Pascale LARONDE, Dr. Johan GUILLOU et Dr. Charles HUSTIN – Secrétariat : 03.27.14.37.36

  • Fracture du 5ème métacarpien

Qu’est ce que c’est ?

Il s’agit d’une fracture d’un des cinq os qui composent la main. Elle survient en général après avoir frappé dans un mur.

 

Quels sont les examens complémentaires à réaliser ?

Le diagnostic est fait grâce à des radiographies de main de face et de profil.

 

Quels sont les risques de cette fracture ?

Le risque principal est la consolidation dans une mauvaise position (trouble de rotation).

 

Quels sont les traitements possibles ?

Deux types de traitements existent :

  • Le traitement orthopédique : attelle et syndactylie
  • Le traitement chirurgical : mise en place d’une ou deux broches, d’une plaque

 

Quand faut-il se faire opérer ?

C’est le chirurgien qui décide si une intervention chirurgicale est nécessaire ou non, en fonction, entre autre, du type de fracture, de votre âge, de votre situation socio-professionnelle.

 

En quoi consiste l’intervention?

Lors de l’intervention, notre chirurgien va fixer la fracture au moyen de broches ou d’une plaque. Cette opération est réalisée sous anesthésie locorégionale (seul le bras est endormi) et en ambulatoire. Les broches sont laissées en place environ 1 mois et demi.

 

Chirurgiens référents : Dr. Pascale LARONDE, Dr. Johan GUILLOU et Dr. Charles HUSTIN – Secrétariat : 03.27.14.37.36

  • Fracture de la tête radiale

Qu’est ce que c’est ?

Il s’agit d’une fracture du radius au niveau du coude. Elle survient généralement après une chute avec réception du la main.

 

Quels sont les examens complémentaires à réaliser ?

Le diagnostic est fait grâce à des radiographies du coude de face et de profil.

Parfois, un scanner peut être réalisé pour mieux comprendre la fracture.

 

Quels sont les risques de cette fracture ?

Le risque principal est la consolidation dans une mauvaise position avec apparition d’arthrose et de douleurs.

 

Quels sont les traitements possibles ?

Deux types de traitements existent :

  • Le traitement fonctionnel : bras en écharpe quelques jours puis rééducation précoce
  • Le traitement chirurgical : mise en place d’une ou deux vis, d’une plaque ou d’une prothèse en fonction de la gravité de la fracture

 

Quand faut-il se faire opérer ?

C’est le chirurgien qui décide si une intervention chirurgicale est nécessaire ou non, en fonction, entre autre, du type de fracture, de votre âge, de votre situation socio-professionnelle.

 

En quoi consiste l’intervention?

Lors de l’intervention, notre chirurgien va fixer la fracture au moyen de vis ou plaque. Cette opération est réalisée sous anesthésie locorégionale (seul le bras est endormi) et en ambulatoire. Les vis sont laissées en place à vie. En cas de fracture complexe, notre chirurgien peut mettre en place une prothèse.

 

Chirurgiens référents : Dr. Pascale LARONDE, Dr. Johan GUILLOU et Dr. Charles HUSTIN – Secrétariat : 03.27.14.37.36

  • Entorse du pouce

Qu’est ce que c’est ?

Il s’agit d’une lésion d’un ligament au niveau de la base du pouce.

Deux types d’entorses existent : l’entorse du ligament latéral (radial) qui est bénigne, l’entorse du ligament médial (ulnaire) qui est grave.

 

Quels sont les examens complémentaires à réaliser ?

Le diagnostic est fait grâce à des radiographies en stress et à une échographie.

 

Quels sont les risques ?

Le principal risque est l’instabilité du pouce, en cas d’entorse du ligament médial avec des douleurs chroniques.

 

Quels sont les traitements possibles ?

  • En cas d’entorse latérale : immobilisation par une attelle
  • En cas d’entorse médiale : prise en charge chirurgicale puis immobilisation

 

Quand faut-il se faire opérer ?

En cas d’entorse médiale.

 

En quoi consiste l’intervention?

Lors de l’intervention, notre chirurgien va réparer le ligament qui a été rompu ou le rattacher à l’os s’il a été désinséré. Cette opération est réalisée sous anesthésie locorégionale (seul le bras est endormi) et en ambulatoire.

 

Chirurgiens référents : Dr. Pascale LARONDE, Dr. Johan GUILLOU et Dr. Charles HUSTIN – Secrétariat : 03.27.14.37.36

  • Mallet finger

Qu’est ce que c’est ?

Le mallet finger (ou doigt en maillet) est une rupture du tendon extenseur du doigt au niveau de la dernière phalange. Il peut être associé à une fracture. Il entraine une chute de la dernière phalange.

Quels sont les examens complémentaires à réaliser ?

Il faut réaliser une radiographie du doigt de face et de profil à la recherche d’une fracture.

 

En quoi consiste le traitement?

Dans la majorité des cas, le port d’une attelle 24/24h pendant 8 à 12 semaines est suffisant.

 

Quand faut-il se faire opérer ?

Une intervention chirurgicale peut être nécessaire en cas d’échec du traitement par attelle ou pour certaines fractures.

 

Chirurgiens référents : Dr. Pascale LARONDE, Dr. Johan GUILLOU et Dr. Charles HUSTIN – Secrétariat : 03.27.14.37.36

  • Plaie de la main

Qu’est ce que c’est ?

Les plaies de mains sont spécifiques car elles intéressent une région complexe où passent de nombreux nerfs, artères et tendons.

 

Quels sont les examens complémentaires à réaliser ?

C’est l’examen par le médecin aux urgences qui est le plus important.

Des radiographies ou une échographie peuvent être réalisées en cas de suspicion de fracture, de corps étranger ou autre.

 

Quels sont les risques ?

Les principaux risques sont l’atteinte de nerfs, d’artères et de tendons qui sont indispensables au bon fonctionnement de la main.

 

Quand faut-il se faire opérer ?

C’est le médecin qui décide si une intervention chirurgicale est nécessaire ou non. En général, toute plaie de la main doit être explorée par un chirurgien.

 

En quoi consiste l’intervention?

Lors de l’intervention, notre chirurgien va explorer la plaie, vérifier les tendons, artères ou nerfs et les réparer s’ils ont été atteints. Cette opération est réalisée sous anesthésie locorégionale (seul le bras est endormi) et en ambulatoire.

 

Chirurgiens référents : Dr. Pascale LARONDE, Dr. Johan GUILLOU et Dr. Charles HUSTIN – Secrétariat : 03.27.14.37.36

Informations pratiques

Voir sur le plan interactif

  • 2ème étage de l'Hôpital Jean BERNARD
  • Prise de RDV : Du lundi au vendredi 8h30-12h30 13h30-17h
  • Numéro unique : 03.27.14.37.36
    • Mail : : sec-main-pied@ch-valenciennes.fr